Quelques exemples un exemple de 'scansion'... ??? Retour à l'accueil Retour à l'accueil Liste des auteurs ACCES au SITE Plus de précisions ... A Jean Soubiran, l'auteur de L'élision dans la poésie Latine. Et à mon ami Philippe Ségéral, linguiste de renom, en même temps qu'artiste intraitable, dessinant le monde comme il n'est plus permis de le voir : il fut autrefois son élève et me fit découvrir ce livre capital.
PRESENTATION du SITE 'CARMINA LATINA' Ce site vous offre, en premier lieu, le texte latin intégral des oeuvres de la plupart des poètes, épiques, lyriques , satiriques et didactiques depuis Lucrèce et Catulle jusqu'à Venance Fortunat . Il est prévu d'y adjoindre celles de poètes Néo-Latins : les oeuvres de quatre-vingts d'entre eux y figurent déjà ( Pétrarque, Marullo, Pontano, Poliziano, Celtis, Campion, Leland, Jacob Balde. ..) . Au fil de la scansion (épreuve impitoyable pour détecter les vers faux, les lectures discutables de ceux qui les ont édités), ces textes ont été patiemment et attentivement corrigés, ce qui veut dire qu'on n'y trouvera qu'un nombre raisonnable d'erreurs. Il va de soi que tous ces textes latins (seuls ou scandés) peuvent être librement téléchargés sur l'ordinateur du visiteur. Mais son apport spécifique tient à la mise en évidence de ce qui est l'essence même de la poésie latine, la structure métrique de ces milliers de vers, c'est-à dire la combinaison, suivant des règles préétablies, de syllabes longues et de syllabes brèves. Quand on met en évidence cet aspect de la structure sonore du vers latin, on dit qu'on le " scande ", besogne réputée ingrate, que durent pourtant encore affronter bien des lycéens du siècle dernier, avant que cet exercice ne s'envole vers la galaxie des vieilles lunes pédagogiques. Il n'en reste pas moins que cette voie aride est la seule qui s'offre aujourd'hui à ceux qui ne parlent pas couramment le latin ancien pour appréhender ce que cette poésie pouvait chanter à l'oreille des contemporains de Virgile ou de Properce. Ce site vous offre, outre le texte seul , une édition de toutes les oeuvres scandées (ainsi qu' une version scandée et accentuée , qui peut, entre autres avantages, aider à redonner à la lecture du vers latin sa musique originelle ) . Ce travail solitaire n'a été possible que grâce à un logiciel de scansion assistée, que nous avons conçu et développé , et qui nous a permis de scander, sans ennui, plus de 700.000 vers. Pour matérialiser les différents pieds constituant le vers, nous avons suivi l'usage scolaire de la barre verticale ( | ) ; la barre oblique ( / ) signale la ou les coupes. Chaque ligne notant la scansion est suivie, sous une forme codée (nécessité typographique fait loi), des éventuelles particularités de scansion (allongement, hiatus, etc.) et (après la marque ** ) des coupes possibles , la première de la série étant celle qui a été retenue. Pour faciliter le décodage, chaque texte est précédé de la liste des abréviations utilisées et ce qu'elles désignent. Tout mètre nouveau est identifié - en toutes lettres - à la fin de vers ; aussi longtemps que les vers suivants conservent le même mètre, plus rien n'est indiqué. Pour les strophes et les distiques, les mètres sont identifiés selon le même principe, et le nom de la combinaison est inscrit au-dessous de la première strophe ; ces indications ne sont plus données dans les strophes suivantes, sauf en cas de variation de la structure. Pour cetains textes difficultueux, nous avons cru bon de donner ponctuellement notre avis dans des notules marginales. On les trouve essentiellement dans la version .doc du texte scandé. Enfin, d'autres logiciels satellites rendent possible le relevé de toutes les particularités de scansion (allongements, abrègements, hiatus, fusion de syllabes...) , de tous les vers présentant un schéma métrique entièrement ou partiellement identique, des systèmes de coupes semblables, la même structure syllabique, etc. . On trouvera ici, à propos de Virgile, des exemples de ce qu'on peut obtenir en contactant l'auteur de ce site. L es structures accentuelles des vers (mises éventuellement en rapport avec les temps forts du vers) sont accessibles, ainsi que des données lexicographiques (en particulier un index par oeuvre et par auteur) peuvent également être fournies... N.B . 1_ Chaque texte (seul, scandé, scandé et accentué) est donné en trois formats ( .txt , . doc , . pdf ), afin de permettre des utilisations différentes (ainsi le format . pdf est conseillé pour la lecture seule) 2_ Notre logiciel permettant la création de caractères graphiques inédits, nous avons pu, dans la version originale (voir page d'accueil), créer les signes conventionnels de la scansion, à savoir : Malheureusement, le changement de format de nos fichiers en .txt , .doc et .pdf ne nous a pas permis de conserver deux de ces signes : le point a remplacé le demi rond de la brève et la longue prolongée est notée comme la longue simple : _ . . _ . . _ _ . . _ . . _ v.20 abstulit.| O mise|ro /|frater ad|empte mi|hi, Quant à la syllabe finale de vers (dite syllaba anceps), nous avons choisi de lui attribuer systématiquement le signe de la longue, considérant que, si la quantité de cette syllabe est indifférente , c'est pour la simple raison que, dans toute poésie versifiée, la pause de fin de vers entraîne inévitablement un certain prolongement de la syllabe finale. 3) Pour vos questions, vos remarques, vos suggestions et vos critiques, n'hésitez pas à nous joindre en cliquant sur le bouton" contact" .